La rééducation périnéale

 

Qu’appelle-t ’on périnée ?

 

Le périnée est l’ensemble des tissus et des muscles contenus dans le petit bassin, autour de l’anus et des organes génitaux, entre la symphyse pubienne en avant et le sacrum en arrière.

Il est aussi appelé plancher pelvien ou « fondement » en créole.

Ce terme traduit bien toute l’importance de cette région anatomique qui est la base de notre organisme et de notre psychisme.

Cette région est très souvent mise à mal lors de la grossesse, et surtout au moment de l’accouchement, où il peut subir de nombreux traumatismes (déchirure, épisiotomie, etc…), mais aussi dans les gestes quotidiens.

 

Peut-on protéger le périnée ?

 

Pendant la grossesse, la sage-femme explique les précautions à prendre pour le protéger lors de l’accouchement.

Quel que soit le mode d’accouchement, et quel que soit l’état du périnée, après l’accouchement il est recommandé à toutes les femmes de faire des séances de rééducation (si des lésions sont survenues) ou des séances d’éducation (s’il n’y a pas de lésions apparentes), pour apprendre l’hygiène de vie propre au   périnée   et ainsi le conserver en bonne santé tout au long de sa vie de femme.

En effet certains gestes et efforts (la toux, l’éternuement, le port de charges lourdes, les postures déséquilibrées) de la vie de tous les jours, peuvent faire peser sur le périnée des pressions qui vont le fragiliser peu à peu, et entrainer à long terme des   dysfonctionnements tes que les fuites d’urines (incontinences urinaires), les fuites de selles (incontinences anales), ou des descentes d’organes(prolapsus).

 

Quand faire la rééducation périnéale ?

 

Apres l’accouchement, le plus rapidement possible, afin de ne pas laisser s’ancrer des lésions qui seraient ensuite beaucoup plus difficiles à réparer.

Certaines   techniques de rééducation, telle que l’eutonie, par une approche psycho corporelle globale, permettent grâce à des exercices tout en douceur, la réappropriation de son corps, de ses sensations, et des fonctions naturelles du périnée.

 

Loin de l’accouchement, parfois des dizaines d ‘années plus tard, la rééducation peut être nécessaires, quand la femme n’a pas fait de rééducation   ni d’éducation en post natal, ou lorsque des événements traumatiques (port de charges lourdes, intervention chirurgicale sur le petit bassin, etc…)  Sont venus fragiliser le périnée, amenant le plus souvent des difficultés à retenir ses urines ; invalidant la vie sociale  affective et sexuelle  .

Les soucis de périnée sont très fréquents, mais ce n’est pas une fatalité !

Il n’y a aucune honte à en parler à son médecin ou à sa sage-femme, pour une prise en charge rapide, et un retour à une vie confortable et à une sexualité épanouie.

 

Qu’appelle-t ’on périnée ?

 

Le périnée est l’ensemble des tissus et des muscles contenus dans le petit bassin, autour de l’anus et des organes génitaux, entre la symphyse pubienne en avant et le sacrum en arrière.

Il est aussi appelé plancher pelvien ou « fondement » en créole.

Ce terme traduit bien toute l’importance de cette région anatomique qui est la base de notre organisme et de notre psychisme.

Cette région est très souvent mise à mal lors de la grossesse, et surtout au moment de l’accouchement, où il peut subir de nombreux traumatismes (déchirure, épisiotomie, etc…), mais aussi dans les gestes quotidiens.

 

Peut-on protéger le périnée ?

 

Pendant la grossesse, la sage-femme explique les précautions à prendre pour le protéger lors de l’accouchement.

Quel que soit le mode d’accouchement, et quel que soit l’état du périnée, après l’accouchement il est recommandé à toutes les femmes de faire des séances de rééducation (si des lésions sont survenues) ou des séances d’éducation (s’il n’y a pas de lésions apparentes), pour apprendre l’hygiène de vie propre au   périnée   et ainsi le conserver en bonne santé tout au long de sa vie de femme.

En effet certains gestes et efforts (la toux, l’éternuement, le port de charges lourdes, les postures déséquilibrées) de la vie de tous les jours, peuvent faire peser sur le périnée des pressions qui vont le fragiliser peu à peu, et entrainer à long terme des   dysfonctionnements tes que les fuites d’urines (incontinences urinaires), les fuites de selles (incontinences anales), ou des descentes d’organes(prolapsus).

 

Quand faire la rééducation périnéale ?

 

Apres l’accouchement, le plus rapidement possible, afin de ne pas laisser s’ancrer des lésions qui seraient ensuite beaucoup plus difficiles à réparer.

Certaines   techniques de rééducation, telle que l’eutonie, par une approche psycho corporelle globale, permettent grâce à des exercices tout en douceur, la réappropriation de son corps, de ses sensations, et des fonctions naturelles du périnée.

 

Loin de l’accouchement, parfois des dizaines d ‘années plus tard, la rééducation peut être nécessaires, quand la femme n’a pas fait de rééducation   ni d’éducation en post natal, ou lorsque des événements traumatiques (port de charges lourdes, intervention chirurgicale sur le petit bassin, etc…)  Sont venus fragiliser le périnée, amenant le plus souvent des difficultés à retenir ses urines ; invalidant la vie sociale  affective et sexuelle  .

Les soucis de périnée sont très fréquents, mais ce n’est pas une fatalité !

Il n’y a aucune honte à en parler à son médecin ou à sa sage-femme, pour une prise en charge rapide, et un retour à une vie confortable et à une sexualité épanouie.

 

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close